Osez la VDP, comme Evian ou Coca !

Ces grandes marques se sont ser­vies de cette tech­no­lo­gie numé­rique pour faire de jolis coups mar­ke­ting. L’impression de don­nées variables (VDP) est la com­bi­nai­son d’une série d’éléments fixes d’un docu­ment avec une série d’éléments variables, conte­nus dans une base de don­nées, qui changent d’un exem­plaire à l’autre.

Cette tech­no­lo­gie a été employée pour le “coup mar­ke­ting” du géant Coca‐Cola pro­po­sant en rayon un même pro­duit signé d’un nom dif­fé­rent pour chaque exem­plaire. Des impri­mantes HP Indigo, comme celles d’AG3M, ont tour­né pen­dant 24 heures par jour pen­dant 3 mois, pour pro­duire près de 800 mil­lions d’étiquettes. Plus dis­crète en France, Evian lui a emboi­té le pas.

Que peut‐on impri­mer comme don­nées variables ? Tout ce que peut conte­nir une base de don­née : texte, pho­to, pic­to­gramme, QRcode, Gen code etc.Toutes les fan­tai­sies sont per­mises.

Ultime sophis­ti­ca­tion, le logi­ciel qui gère la fusion des don­nées peut décou­per une image et attri­buer une par­tie de celle ci à chaque éti­quette. Là encore Coca à été pré­cur­seur en uti­li­sant cette fonc­tion­na­li­té nom­mée Mosaic. (voir pho­to ci des­sous)

Au delà de l’aspect publi­ci­taire, mar­ke­ting et ludique ces pos­si­bi­li­tés sont aus­si lar­ge­ment employées pour assu­rée les liens de tra­ça­bi­li­té vers une fiche pro­duit par exemple, dans le sec­teur phar­ma­ceu­tique entre autres.

Alors n’hésitez pas, la VDP c’est pos­sible chez AG3M…demandez nous conseil .