Le frontal : c’est la matière sur laquelle on imprime votre visuel, papier ou synthétique.
L’adhésif : « la colle » qui dépendra des caractéristiques du contenant produit , de son environnement, de son utilisation.
Le Dorsal : ou hacking, le support à jeter après collage, souvent une glassine jaune ou blanche.
Biodégradable : qui peut sous l’action d’organismes vivants et avec des conditions favorables (oxygène, chaleur, humidité) se décomposer en éléments divers dépourvus d’effet dommageable sur le milieu naturel.
Compostage : c’est un type de biodégradabilité aérobie (avec de l’oxygène) par fermentation naturelle.
Biosourcé : qui provient de la biomasse : arbres, plantes, algues etc….
Recyclage : toute opération de réutilisation de la matière première pour fabriquer un nouvel objet.
Valorisation : la matière première est réutiliser en remplacement d’une autre substance pour créer de l’énergie par exemple.
Réutilisation : nouvelle utilisation après passage à l’état de déchet.
Réemploi : nouvelle utilisation sans passage à l’état de déchet pour le même emploi.
PET : Le PET (polytéréphtalate d’éthylène) est une matière synthétique appartenant à la famille des polyestères et il est constitué de pétrole, de gaz naturel ou des matières premières végétales. C’est une matière polluante mais recyclable, qui sert à fabriquer les bouteilles en plastique, mais aussi les vêtements de sport, les maillots de bain… et les films imprimables des étiquettes. Le plastique PET
PE : Le polyéthylène (sigle générique PE), ou polyéthène, désigne les polymères d’éthylène. Simples et peu chers à fabriquer, les PE constituent la matière plastique la plus commune, représentant avec 100 millions de tonnes, environ un tiers de l’ensemble des plastiques produits en 2018 et la moitié des emballages.
Le PP | Polypropylène
Il est présent essentiellement dans les objets plus minces comme la vaisselle en plastique, des récipients alimentaires réutilisables, les pots de yaourt ou de crème, les emballages en plastique souple, les emballages de margarine…De faible densité, il n’est actuellement pas recyclable en dehors de l’industrie.
Le PP : Un autre plastique « propre » est le polypropylène ou polypropène, abrégé PP (formule chimique : -(CH2-CH-CH3)n-). Il est obtenu par polymérisation du propène à l’aide de catalyseurs. Grâce à sa structure moléculaire, il se décline en un grand nombre de PP aux propriétés variables. Le polypropène est plus rigide, plus dur et plus résistant que le PE, mais moins que d’autres plastiques plus nocifs. Le PP devient cassant à basse température (moins de 0°C), mais il peut être employé jusqu’à environ 160°C. Inodore et sans incidence sur la santé, il convient parfaitement aux utilisations dans le domaine alimentaire. Dans les constructions, il prend par exemple la forme de canalisations (tuyaux et raccords). Le PP n’est recyclable que dans le cadre de l’industrie.