Six bonnes raisons de changer vos étiquettes

Quand faut-il mettre à jour ou repen­ser tota­le­ment ses gammes ? Quelles sont les signes qui ne trompent pas ?

1- la der­nière mise à jour date d’il y a 6 ans

A notre époque, pour un pro­duit, en 6 ans tout à chan­gé. La caté­go­rie, le mar­ché, les consom­ma­teurs. Les choix stra­té­giques d’alors ne sont cer­tai­ne­ment plus judi­cieux et votre marque à besoin d’évoluer. Évolution ne veux pas dire révo­lu­tion, c’est à votre sens mar­ke­ting et au talent du desi­gner de conce­voir un nou­veau packa­ging qui res­pecte l’histoire du pro­duit tout en le posi­tion­nant dans son contexte actuel.

2- Vos concur­rents ont chan­gé

La veille stra­té­gique est un des outils du suc­cès. Nouveaux acteurs sur le mar­ché, ou au contraire dis­pa­ri­tions de concur­rents his­to­riques ? Repositionement de cer­tains confrères ? Évolution de leurs embal­lages ? Il est alors sérieu­se­ment temps de remettre l’aspect de vos pro­duits à l’étude.

3- vous avez décou­vert ce que les consom­ma­teurs veulent

Les consom­ma­teurs d’aujourd’hui sont de plus en plus “intel­li­gents”. Ils savent dis­tin­guer un banal argu­men­taire de vente des qua­li­tés réels d’un pro­duit. Oui mais… ils ont sou­vent du mal à le for­mu­ler. Ce sont eux qui décri­ront le plus sim­ple­ment les points forts de votre pro­duit, bref qua­si­ment le brief de votre nou­velle éti­quette ! …alors pour cela il n’y a pas 36 solu­tions : deman­dez leur.

4- les temps changent, les modes passent

Il y a une dif­fé­rence entre une “ten­dance esthé­tique” et l’évolution d’un type de pro­duit. Vos chan­ge­ments doivent être per­ti­nents et ne pas suivre une mode gra­phique sans rai­son valable. Jugez avec votre gra­phiste du bien fon­dé des évo­lu­tions envi­sa­gées.

5- Vous avez des “dif­fé­rences de vues” avec vos reven­deurs.

Aujourd’hui plus que jamais la dis­tri­bu­tion est en demande de chan­ge­ment. La pres­sion que subissent les ache­teurs est énorme. Comment dans un lieu res­treint faire coha­bi­ter de plus en plus de caté­go­ries et de réfé­rences ? Les rayons des super­mar­chés sont un champs de bataille. Si la cri­tique est construc­tive, leurs remarques vont vous aider à faire évo­luer votre packa­ging.

6- Votre “mes­sage” s’est per­du

toute marque devrait se regar­der dans un miroir en per­ma­nence. Tous les élé­ments que vous avez ajou­tés au fil du temps, ne cachent-ils pas fina­le­ment l’essentiel ? Le consom­ma­teur reconnait-il les fon­da­men­taux ? Il est peut-être temps de faire le ménage.

Enfin pour conclure, il faut réaf­fir­mer dans ce cadre la sou­plesse inéga­lable de l’étiquette, et en par­ti­cu­lier en impres­sion numé­rique. Pas de stock, des modi­fi­ca­tions et des pro­to­types à moindre coût, la solu­tion idéale pour envi­sa­ger une refonte de votre gamme d’étiquette adhé­sive.

Ces conseils sont libre­ment ins­pi­rés des conseils de Fred Richards, expert en marketing/ packa­ging qui nous livre son expé­rience sur Dieline.